Accessibilité
Bâtir ensemble un quotidien accessible!

Transport en commun: les distributrices de titres perdent leur guide audio

Au grand malheur de ceux qui en ont besoin, les distributrices de titres de transport des stations de métro et des gares de trains de banlieue perdront leur guide audio d’ici à la fin du mois de mars.

Cette aide pratique pour les aveugles et les analphabètes a été ajoutée aux distributrices en 2012, soit quatre ans après l’installation des bornes de rechargement et un long combat de plusieurs organismes.

En branchant ses écouteurs dans une distributrice de titres, Pierre Croisetière, un client aveugle du métro, reçoit des indications sonores qui l’aident à choisir le bon titre de transport et à le payer de façon autonome.

«On ne pourra plus utiliser ces machines-là. On va être obligés d’aller ailleurs, de faire des détours et de traverser des rues. Ce sont des embûches supplémentaires […] On perd un droit acquis de haute lutte», se désole M. Croisetière.

Sa canne blanche à la main, il explique comment ce simple changement peut créer un stress supplémentaire. «On se base sur notre intuition. On fait souvent le même trajet et on s’habitue à la configuration du métro».

La Société de transport de Montréal (STM) propose à ses clients de se tourner vers les changeurs, qui permettent l’achat de titres en argent comptant. Or, ces derniers ne sont pas toujours dans leur billetterie alors qu’ils doivent exécuter d’autres tâches depuis quelques années.

Situation temporaire

La STM, qui est responsable de l’exploitation du logiciel sur toutes les 279 distributrices du métro et des trains de banlieue, a indiqué que cette situation est temporaire et promet de la corriger «dans les meilleurs délais», mais n’est pas en mesure d’estimer le moment de la remise en fonction de l’interface sonore. Ces travaux sont nécessaires afin que la STM se conforme aux plus récentes normes de sécurité en matière de transactions bancaires, a expliqué Philippe Déry, conseiller en affaires publiques pour l’entreprise.

 «Un recul»

«Ça veut dire quoi ‘’temporaire’’? Un an, deux ans, quatre ans d’attente? On s’est battus tellement d’années pour ça […] C’est un recul en matière d’accessibilité», a affirmé le directeur général du Regroupement des usagers du transport adapté et accessible de l’île de Montréal, Serge Poulin.

«Quand on parle d’accessibilité universelle, on devrait tous avoir accès aussi facilement [au transport en commun]. C’est inacceptable en 2018 qu’on prenne des décisions comme celle-là», a déploré la directrice générale du Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal métropolitain, Pascale Dussault.

Cette dernière affirme qu’une poursuite judiciaire est «envisageable» si la STM tarde trop longtemps avant de rétablir l’interface sonore sur ses équipements de vente.

Article de Zacharie Gaudreault  publié le 14 février dans Le Journal de Montréal et 24H Agence- QMI

Source : https://www.journaldemontreal.com/2018/02/14/transport-en-commun-les-distributrices-de-titres-perdent-leur-guide-audio