Accessibilité
Bâtir ensemble un quotidien accessible!

Le RAAMM en action – Édition du 6 novembre 2018

C’est avec plaisir que nous profitons de cette édition nouvelle du bulletin « Le RAAMM en action » pour faire un bref survol des derniers événements marquants, pour dresser un bilan sommaire de certaines activités et vous parler de l’avancement des dossiers.

Bonne lecture!

L’équipe du RAAMM, en action pour vous!

 

Josée vous informe…

Une belle couverture médiatique

En juillet dernier, j’ai rencontré une journaliste de La Presse dans le cadre de son article « Comment s’habiller sans se voir ». Accompagnée d’une bénévole du RAAMM, je suis donc allée faire une séance de magasinage pour répondre aux questions de la journaliste.

L’article est resté un mois sur le site de La Presse. Cette belle visibilité pour le RAAMM nous a notamment permis de recruter de nouveaux bénévoles.

Canal M s’est également intéressé à cet article et on m’a contacté pour faire une entrevue en compagnie de la bénévole qui m’accompagnait pour le magasinage.

Vous pouvez trouver l’entrevue et l’article dans la section Revue de presse sur notre site Web : https://raamm.org/actualites/bulletin/

Transport adapté au CHUM

Considérant que le CHUM dispose de deux points d’embarquement et de débarquement pour le transport adapté (dans le sous-sol pour les taxis et à l’entrée principale pour les autobus adaptés), il y a le risque pour un usager qui quitte le CHUM d’attendre le véhicule au mauvais endroit.

Le RAAMM et d’autres organismes ont travaillé avec la STM pour trouver une solution à ce problème. Ainsi, lorsque vous téléphonez pour réserver un déplacement au CHUM, le commis a la responsabilité de vous informer à lequel des deux points d’embarquement le véhicule doit se rendre pour vous chercher.

 

Lyne vous informe…

Feu sonore Hôtel de ville de Longueuil

Septembre- En présence de Mme Colette Éthier, membre du comité exécutif et responsable du transport, de la circulation et de l’éthique, membre de la Commission de l’environnement et de l’aménagement de l’agglomération de Longueuil et élue dédiée au PIPH, le comité des partenaires a rencontré le Service du génie de la Ville pour une présentation de la continuation des travaux d’aménagement devant l’Hôtel de ville : l’emplacement du feu sonore revient à la proposition recommandée initialement, c’ est à dire non pas à l’intersection de Bishop et De la Savane mais un peu plus haut à quelques mètres sur le Chemin de la Savane. Les travaux débuteront au printemps 2019.

J’ai invité M. Mahfoudh Messaouadène, ingénieur, chargé de projet au Service du génie, à venir expliquer aux membres du RAAMM pourquoi ça prend autant de temps pour installer un feu sonore à Longueuil. C’est avec plaisir qu’il a  accepté de le faire dans le cadre de la programmation de nos activités. Date à confirmer.

Consultation publique  Ville de Longueuil

Le 4 octobre dernier, la ville dévoilait son Plan particulier d’urbanisme (PPU) de Longueuil centre-ville 2035 lors d’une consultation publique.

À sa lecture, j’ai constaté avec enthousiasme que notre message d’accessibilité a été entendu lors de précédentes rencontres toutefois j’étais préoccupée par la réalisation et le suivi des travaux. Réponse de M. Boulianne, directeur général de l’urbanisme : «Les entrepreneurs doivent se soumettre à des normes et réglementations et respecter les devis. Nous à Longueuil, l’accessibilité universelle fait partie de notre ADN. » Parfait Monsieur! À suivre d’ici 2035.

Gala de Longueuil  L’Excellence d’ici – Janvier 2019 : Prix Mélanie Boucher

Rappelons que ce nouveau prix reconnaît l’apport d’un citoyen qui fait preuve d’un engagement exemplaire et ayant un impact sur la participation sociale des personnes handicapées à Longueuil.

C’est avec fierté que nous avons soumis la candidature de M. André Hardy, fidèle bénévole du RAAMM qui guide sur la Rive-Sud depuis plus de 21 ans. Nous espérons qu’il remportera ce prix d’autant plus qu’il a souvent accompagné Mme Mélanie Boucher lors de différentes activités. L’identité des finalistes sera dévoilée le 28 novembre prochain.

 

Martine vous informe…

Formation des bénévoles

Comme vous le savez, la réforme du système de santé a forcé l’INLB à revoir son rôle dans la formation des guides accompagnateurs. Dorénavant, le RAAMM doit assumer la formation de ses nouveaux bénévoles.

Ainsi, au printemps dernier, l’INLB a donné une formation à quelques bénévoles qui avaient manifesté un intérêt à nous aider dans cette tâche.

Grâce à notre équipe de cinq formatrices bénévoles, nous avons formé 36 nouveaux bénévoles depuis le début juin comparativement à 33 pour toute la dernière année, et ce n’est pas fini!

Merci à notre équipe de formatrices bénévoles qui assume cette tâche avec un grand professionnalisme. Le RAAMM est choyé d’avoir une si belle équipe de bénévoles!

Un document pour mieux connaître le RAAMM

Comme prévu dans le cadre de la révision du SAB, nous avons développé des outils pour promouvoir et informer les intervenants de l’INLB sur les services du RAAMM.

Les intervenants du programme Ainé Montérégie/Est de Montréal ont été rencontrés au cours du mois d’octobre à Longueuil. Une prochaine rencontre est prévue à Montréal en novembre pour les intervenants des programmes Adulte et Réadaptation au travail.

Cet outil de promotion pourra être utilisé pour informer d’autres ressources du milieu de la santé et des services sociaux notamment dans le cadre de la journée de réseautage Clic Déphy le 7 novembre.

 

Yvon vous informe…

Plan de développement en accessibilité universelle de la ville de Montréal

En septembre dernier, le RAAMM a pris part à une rencontre organisée par le Service de développement social de la ville de Montréal. Il s’agit de l’entité qui est responsable du plan d’action de la ville en vue d’éliminer les obstacles à l’intégration des personnes handicapées. Cette rencontre visait à recueillir les premiers commentaires de représentants du milieu associatif des personnes handicapées, de même que des milieux universitaires, sur une première mouture du prochain plan qui couvrira la période 2019-2020.

La ville a annoncé, récemment, la tenue de six rencontres avec les  citoyens. Il vous est également possible de remplir un sondage en ligne ou par téléphone.

Le RAAMM participera à la rédaction d’un mémoire qui sera déposé par DéPhy Montréal. Le plan final devrait être déposé au conseil municipal de la ville, en mars 2019, pour adoption.

Interface sonore des distributrices automatiques de titres (DATs) et des bornes de rechargement (BRs) de la STM

Depuis un peu moins d’un an, les personnes aveugles et malvoyantes qui se servent de l’interface sonore des distributrices de titres et des bornes de rechargement de la STM pour se procurer des titres de transport doivent utiliser l’argent comptant pour acquitter leur achat. Cette situation découle du remplacement des claviers bancaires intégrés à ces appareils, par la Société de transport au début 2018. Or, ce remplacement a fait en sorte qu’il n’était plus possible pour les personnes aveugles et amblyopes de déterminer avec certitude si leur numéro d’identification personnelle (NIP) avait été bien enregistré lorsqu’ils payaient leur achat avec carte de crédit ou débit. Rappelons qu’au printemps dernier, le RAAMM avait dénoncé cet état de fait. Depuis, nous suivons de près l’évolution des travaux pour corriger cette importante lacune.

Au cours des dernières semaines, le RAAMM a participé à des essais sur la plus récente itération des logiciels qui remplaceront la version actuelle de l’interface sonore. Nous avons pu constater que la nouvelle interface est totalement utilisable par les personnes aveugles et malvoyantes, y compris le paiement par carte de crédit ou débit.

La STM procède à des tests plus approfondis pour s’assurer que la nouvelle interface répond à ses critères de performance. La nouvelle version des logiciels pourrait être déployée sous peu dans la mesure où les résultats des évaluations sont concluants.

 

Pascale vous informe…

5 à 7 des partenaires

En septembre dernier, le RAAMM invitait les équipes de direction et de coordination des organismes en déficience visuelle du Grand Montréal, à un 5 à 7 pour échanger et réseauter.

Dans une ambiance conviviale, les 13 organismes présents ont pu partager leurs réalités, parler de leurs défis et contraintes, et surtout mieux connaître l’offre de services des autres organismes ou associations.

L’activité ayant été appréciée par tous, nous verrons à l’organiser à nouveau, et qui sait, cela deviendra peut-être une tradition.

 Comité recrutement

Après avoir amorcé la révision du formulaire d’adhésion, mis en place une procédure et un guide d’accueil à l’intention des nouveaux membres, le comité recrutement du RAAMM est à finaliser la rédaction d’un document promotionnel à l’intention des personnes aveugles et malvoyantes de notre territoire, afin de les sensibiliser à l’importance d’adhérer à la mission du  RAAMM.

Dans un format simple, bref et concis, le document fait état de nos revendications, des gains obtenus au cours des années et des luttes qui sont encore à faire.

L’objectif étant de le diffuser largement et ainsi augmenter le membership du RAAMM. Car nous le savons, c’est l’union qui fait la force et plus nous serons nombreux, plus nous serons entendus.

 

Christine vous informe…

Kiosque de sensibilisation

Les membres du comité de sensibilisation ont tenu un kiosque de visibilité et de sensibilisation le 8 juin et le 28 septembre.

Installés aux abords de la sortie du métro Laurier, au coin des rues Laurier et Berri, nous avons interpellé les passants pour leur parler du RAAMM et les inviter à faire un court trajet sous bandeau. Plusieurs personnes ont tenté l’expérience et ont pu avoir un aperçu des défis auxquels font face les personnes vivant avec un handicap visuel lors de leurs déplacements. Cette activité a été particulièrement populaire auprès des enfants qui ont mis leurs amis au défi.

Les kiosques sont également l’occasion de faire connaître les actions et services du RAAMM et de recruter de nouveaux bénévoles.

Les membres du comité ont amorcé une recherche sur les occasions et les lieux propices pour tenir de nouveaux kiosques de visibilité.

 

Fin du bulletin.