Accessibilité
Bâtir ensemble un quotidien accessible!

Écho du RAAMM pour la période du 14 au 22 mai

Voici le contenu de l’Écho du RAAMM pour la période du 14 au 22 mai 2018.

Prenez connaissance des dernières actualités du RAAMM, des communiqués de nos partenaires et d’articles portant sur la déficience visuelle publiés dans les médias.
Sommaire

1. Kiosque du RAAMM pour la SQPH : une invitation du comité de sensibilisation

Le comité de sensibilisation du RAAMM invite les membres de l’organisme à venir rencontrer les passants, parler du RAAMM et sensibiliser au handicap visuel dans le cadre d’un kiosque de sensibilisation et de visibilité à la Place du Coteau-St-Louis (terrain adjacent au métro Laurier, au coin des rues Laurier et Berri), le mercredi 6 juin pour la Semaine québécoise des personnes handicapées.

En plus de faire connaître le RAAMM aux résidents, travailleurs et promeneurs du quartier, le kiosque proposera un petit parcours immersif sous bandeau et l’essai de lunettes de simulation de déficiences visuelles. Nous profiterons également de l’occasion pour répondre aux questions, distribuer quelques dépliants d’information sur le RAAMM et recruter de nouveaux bénévoles.

Nous serons sur place de midi à 18h. L’installation du kiosque se fera de 11h30 à midi et nous comptons également une trentaine de minutes pour le défaire en fin de journée. En cas de pluie le mercredi 6 juin, le kiosque sera remis au vendredi 8 juin selon le même horaire.

Votre participation est la bienvenue, que ce soit pour la durée complète du kiosque ou juste pour une heure ou deux.

Pour répondre à l’invitation du comité de sensibilisation du RAAMM et manifester votre intérêt à participer au kiosque, contactez Christine Letendre au 514-277-4401, poste 107 ou par courriel à cletendre@raamm.org.

Le comité de sensibilisation, en action pour bâtir ensemble un quotidien accessible!

2. Apple offre une ligne de soutien technique pour des questions liées aux fonctionnalités d’accessibilité sur ses appareils

Si vous éprouvez des difficultés à utiliser les fonctions d’accessibilité de vos appareils fonctionnant sous IOS ou sur votre Mac, Apple met à votre disposition une ligne téléphonique où vous pouvez obtenir de l’aide. En appelant le 1-877-204-3930, vous pourrez parler à un employé qui vous guidera et vous expliquera comment résoudre le problème auquel vous êtes confronté. À l’heure actuelle, les communications se déroulent en anglais. Notez également que ce service est exclusivement réservé aux fonctionnalités liées à l’accessibilité. Pour toute autre question, il vous faudra communiquer avec le service à la clientèle d’Apple.

L’équipe du RAAMM

3. Avis de convocation et ordre du jour de l’Assemblée générale annuelle des usagers de l’INLB

COMITÉ DES USAGERS de l’INLB

Longueuil, le 25 avril 2018

Destinataires : Usagères et usagers de l’INLB

OBJET : Avis de convocation et ordre du jour de l’Assemblée générale annuelle des usagers de l’INLB

Mesdames,

Messieurs,

Il nous fait plaisir de vous convoquer à la prochaine Assemblée générale annuelle des usagers de l’Institut Nazareth et Louis-Braille qui se tiendra :

Date : Mardi, 29 mai 2018

Heures : 18h à 20 h 30

Lieu : Salle Victor-Rousselot, 3e étage à l’INLB,

Au 1111, rue St-Charles Ouest, à Longueuil.

Un léger goûter vous sera offert à compter de 17h. À 18h, vous pourrez prendre connaissance des activités réalisées durant l’année, adopter le rapport annuel et le rapport financier 2017-2018 et élire trois membres au sein du Comité des usagers de l’INLB.

Comptant sur votre précieuse participation, nous vous prions de bien vouloir nous confirmer votre présence afin de bien planifier cette activité.

Nous vous demandons de bien nous préciser si vous désirez recevoir par courriel les documents relatifs à l’assemblée, si vous venez seul(e) ou accompagné(e), lors de votre confirmation au plus tard lundi, le 21 mai 2018 par téléphone au : 450 463-1710, poste 363 ou par courriel à : usagers.inlb@gmail.com.

Nous espérons vous voir nombreux à cette assemblée. Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Le président,

Jérôme Plante

ORDRE DU JOUR

1. Mot de bienvenue, nomination du président et du secrétaire d’assemblée, vérification du quorum, ouverture et présences

2. Lecture et adoption de l’ordre du jour

3. Lecture et adoption du procès-verbal de l’Assemblée générale annuelle des usagers de l’INLB qui s’est tenue le 30 mai 2017

4. Présentation et adoption du rapport d’activités 2017-2018

5. Présentation et adoption du rapport financier 2017-2018

6. Présentation et adoption des prévisions budgétaires 2018-2019

7. Autres questions

8. Mot du répondant de l’INLB

9. Élection de trois membres au Comité des usagers:

9.1 Nomination du président, du secrétaire et du scrutateur d’élection

9.2 Ouverture de la période de mise en candidatures

9.3 Fermeture de la période de mise en candidatures

9.4 Présentation des candidats

9.5 Vote et nomination des membres élus

10. Période de questions

11. Mot de la fin et levée de l’assemblée

Jérôme Plante, Président

25 avril 2018

4. Programme de subvention au transport adapté- Le gouvernement renouvelle et bonifie de plus de 11 M$ pour 2018 l’aide pour les services offerts aux personnes à mobilité réduite

QUÉBEC, le 9 mai 2018 /CNW Telbec/ – Le Programme de subvention au transport adapté est maintenant doté, d’une enveloppe globale de plus de 107 millions de dollars, soit une bonification de plus de 11 millions par rapport au budget de 2017. Ce montant additionnel permettra d’assurer un financement adéquat des organismes de transport adapté du Québec et contribuera à la consolidation et au développement des services offerts aux personnes à mobilité réduire.

Le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. André Fortin, en a fait l’annonce aujourd’hui.

Cette bonification découle du Plan économique du Québec de mars 2018 et de la Politique de mobilité durable du Québec dévoilée le 17 avril 2018, par lesquels le gouvernement du Québec a confirmé son engagement à long terme dans le financement en transport adapté. Une hausse de 110 millions de dollars sur 5 ans est prévue pour soutenir le transport des personnes à mobilité réduite.

«Nous sommes conscients des besoins toujours grandissants et de l’importance d’offrir des services de transport adéquats aux personnes à mobilité réduite afin de favoriser leur pleine participation sociale, professionnelle et économique. Dans une perspective d’assurer une viabilité à long terme des services en transport adapté offerts à la population, le Ministère entend poursuivre ses efforts et réitère sa volonté de soutenir financièrement les organismes de transport adapté du Québec. En assurant la continuité de leur financement, nous contribuons au dynamisme de la société québécoise dans toutes les régions du Québec.?»– André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports

Faits saillants :

Le Programme de subvention au transport adapté, qui sera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2018, vise à couvrir une partie des dépenses d’exploitation engagées par les organismes de transport municipaux et les sociétés de transport en commun pour les déplacements effectués par les personnes à mobilité réduite visées par le programme. Par l’intermédiaire du Programme de subvention au transport adapté, le gouvernement offre un soutien financier indispensable à 102 organismes de transport adapté municipaux dans leurs efforts pour assurer la mobilité des personnes à mobilité réduite du Québec. Répartis dans tout le Québec, ces organismes desservent près de 99 % de sa population. Plus de 117,000 personnes admissibles au transport adapté ont ainsi effectué 8,6 millions de déplacements en 2016. Le gouvernement du Québec a annoncé, lors du dépôt du dernier budget, une bonification de 110 millions de dollars sur 5 ans pour le transport adapté, dont plus de 75 % sont attribués au Programme de subvention au transport adapté.

Liens connexes : Pour plus d’information, consultez le site Web du Ministère au www.transports.gouv.qc.ca .

Source : Cabinet du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports

Source : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2018/09/c1876.html

5. Journée nationale des patriotes : Horaire du transport adapté du RTL

Bonjour,

L’AUTAL vous informe des déplacements en transport adapté au RTL pour le congé de la journée nationale des Patriotes. 

Tous les déplacements réguliers seront annulés lundi 21 mai 2018.  Vous devrez faire une demande de déplacement occasionnel. 

Pour rejoindre la répartition (450) 670-2992 option 1.

 

Au plaisir,

Dominique Palardy, Directrice générale

Association des usagers du transport adapté de Longueuil (AUTAL)

Téléphone : (450) 646-2224

autal@bellnet.ca

6. Réseau de transport de Longueuil : Information en temps réel déployée sur 9 lignes

Longueuil, le 7 mai 2018 – C’est avec une grande fierté que le Réseau de transport de Longueuil annonce un premier volet dans son déploiement du système d’information voyageur en temps réel qui est maintenant disponible pour toutes les lignes accessibles aux personnes à mobilité réduite dans l’agglomération de Longueuil.

Avec cette première avancée, les clients du RTL peuvent dès maintenant suivre la localisation des autobus à partir de leur téléphone intelligent ou de leur tablette, sur la carte de l’application métropolitaine Chrono, sur les lignes 1, 4, 6, 28, 74, 77, 80, 106 et 177. Il sera donc possible pour la clientèle d’anticiper l’approche du prochain véhicule. Au fur et à mesure que les autobus seront dotés de l’équipement nécessaire, l’emplacement sur la carte s’affichera sur toutes les lignes du RTL sous la forme d’une petite icône représentant un autobus.

«Nous envisageons avec enthousiasme l’implantation du système d’information en temps réel sur l’ensemble de nos lignes d’ici le début de l’année 2019, a souligné Pierre Brodeur, président du conseil d’administration du RTL. Les usagers pourront alors mieux prévoir leurs déplacements tout en bénéficiant d’une fiabilité et d’une ponctualité accrue. »

Rappelons que le système d’aide à l’exploitation et d’information voyageur (SAEIV), en plus d’être un outil précieux pour la clientèle, permettra au RTL de mieux planifier les horaires et les trajets, tant dans ses réactions quotidiennes que dans la planification à long terme.

Pour en savoir plus sur l’application Chrono, visitez notre site Web

http://www.rtl-longueuil.qc.ca/fr-CA/services/chrono/

À propos du RTL

Le Réseau de transport de Longueuil (RTL) est le principal acteur de la mobilité des personnes sur le territoire des cinq villes de l’agglomération de Longueuil. Troisième société de transport en importance au Québec, le RTL comprend un réseau de 793 kilomètres. Avec quelque 1 100 employés, le RTL est un employeur important et participe ainsi à la vitalité économique de la région.

À propos de Chrono

La solution Chrono est un système d’aide à l’exploitation et d’information voyageurs (SAEIV) initialement créé en 2010 par l’Agence métropolitaine de transport (AMT) pour son réseau de trains de banlieue. Chrono est devenu, en 2016, un réel outil intermodal en intégrant le transport par autobus.

Depuis le 1er juin 2017, date d’entrée en vigueur de la nouvelle gouvernance des transports collectifs dans la grande région de Montréal, Chrono est la propriété de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), qui en délègue le développement technologique et l’exploitation au Réseau de transport métropolitain (RTM). 30 –

Source : Réseau de transport de Longueuil

Renseignements : Alicia Lymburner

Réseau de transport de Longueuil

450 442-8600, poste 8145

514 242-6868 alymburner@rtl-longueuil.qc.ca

7. Une station de métro remise à neuf… sans ascenseur pour les personnes handicapées

La STM est déjà visée par un recours collectif pour l’absence d’ascenseurs dans la plupart des stations.

Publié par Olivier Robichaud le 8 mai 2018 sur huffingtonpost.ca

La Société de transport de Montréal (STM) prépare d’importants travaux à la station de métro Beaudry. Mais après 18 mois de chantier, dont 8 mois de fermeture complète de la station, les personnes qui se déplacent en fauteuil roulant ne verront aucun changement: ils ne pourront toujours pas y accéder.

Radio-Canada a dévoilé lundi que la station sera fermée après la saison estivale afin d’accélérer les travaux. Cette information fait bondir Linda Gauthier, porte-parole du Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ), puisque la station Beaudry ne figure pas dans la liste de 21 stations qui doivent recevoir des ascenseurs d’ici 2022.

«Ça me fait rager! On a déjà un recours collectif contre eux à cause du manque d’ascenseurs, et là ils font encore une fois des rénovations majeures sans penser qu’il faudra en mettre», déplore Mme Gauthier.

L’an dernier, la Cour supérieure a autorisé un recours collectif de 1,5 milliard de dollars intenté contre la STM par le RAPLIQ. Les démarches judiciaires se poursuivent.

Selon Mme Gauthier, un des principaux arguments de ses avocats est que la STM n’est pas seulement gestionnaire d’un vieux réseau. Elle a mené des rénovations majeures dans certaines stations sans y mettre d’ascenseur, perpétuant ainsi la discrimination à l’égard des personnes à mobilité réduite.

La STM confirme qu’aucun ascenseur ne sera ajouté à la station Beaudry dans le cadre des travaux qui se préparent.

«C’est une station très complexe en raison de sa profondeur. Il s’agit donc d’un tout autre projet», affirme Amélie Régis, porte-parole du transporteur.

Située tout juste à l’est de la station Berri-UQAM, sur la ligne verte, la station Beaudry mesure 29 mètres de profondeur. Avec la station Charlevoix, c’est la plus profonde du métro. Elle est aussi l’une des moins achalandée, comptant 1,3 million d’entrées par année.

Seulement 12 des 68 stations de métro sont munis d’ascenseurs. De ce nombre, celui de la station Berri-UQÀM permet seulement de rejoindre la ligne orange. Un second ascenseur doit mener à la ligne verte d’ici 2020, mais rien n’est encore prévu pour la ligne jaune.

Les stations Du Collège, Bonaventure, Vendôme, Mont-Royal, Villa-Maria, Place-Saint-Henri, Namur, Honoré-Beaugrand, Viau, Angrignon, Jolicoeur, Place-des-Arts, Radisson, Préfontaine, McGill, Outremont, Édouard-Montpetit, D’Iberville, Jean-Talon et Jean-Drapeau doivent tous recevoir des ascenseurs d’ici les quatre prochaines années.

Source : https://quebec.huffingtonpost.ca/2018/05/07/une-station-de-metro-remise-a-neuf-sans-ascenseur-pour-les-personnes-handicapees_a_23429081/

8. Concours de création littéraire braille d’INCA 2018 -date limite 31 mai

100 ans de littératie braille-Le braille me donne des ailes

La date limite pour s’inscrire au Concours de création littéraire braille d’INCA 2018 arrive à grand pas et nous souhaitons encourager tous les élèves aveugles au primaire ou au secondaire à y participer.

Le concours de création littéraire braille est un concours pancanadien organisé depuis 1997 dans lequel les participants sont invités à composer un poème ou un récit en braille.

Les gagnants du concours recevront un certificat en braille ainsi qu’un montant variant entre 25 $ et 200 $selon le prix remporté et leur âge ! Les textes des gagnants seront également publiés sur le site Internet d’INCA.

Pour participer, les étudiants n’ont qu’à remplir ce formulaire et remettre leur texte avant le 31 mai 2018.

Ce concours a pour but d’encourager les enfants aveugles à écrire et à utiliser le braille, ce qui est primordial pour développer leurs compétences en orthographe, en grammaire et en ponctuation. L’utilisation du braille est le meilleur moyen pour ces enfants de développer leur littératie et de mettre toutes les chances de leur côté d’avoir un emploi plus tard.

INCA est un organisme de bienfaisance enregistré qui depuis 100 ans offre avec passion un soutien, des renseignements et une représentation nationale aux personnes aveugles ou ayant une vision partielle pour s’assurer qu’elles ont la confiance, les compétences et les possibilités qui leur permettent de demeurer autonome et se réaliser pleinement. 

Ligne INCA 1-800-563-2642

Source : http://www.cnib.ca/fr/actualites/Pages/ConcoursBraille2018.aspx

9. Offre d’emploi : INCA- Agent(e) Communication et philanthropie Emplois été (temporaire)

Profil de l’organisme

INCA est un organisme de bienfaisance enregistré qui fournit un soutien communautaire, des renseignements et une représentation nationale aux Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle afin de s’assurer qu’ils ont la confiance en soi, les compétences et la possibilité de se réaliser pleinement dans la société.

Au Québec, nous offrons notamment des services psychosociaux, des formations en technologies adaptées, des livres sonores, le plus grand salon dédiés aux technologies adaptées pour les personnes vivant avec une perte de vision, une boutique de produits adaptés, des événements de dépistages et de sensibilisation et plus encore. Les services d’INCA permettent aux personnes vivant avec une perte de vision d’être autonomes et épanouies et contribuent à créer une communauté plus inclusive. INCA fêtera ses 100 ans d’existence et de réalisation en 2018 et notre équipe est déjà dans les préparatifs.

  • Résumé des principales fonctions

Aider la consultante en communication et philanthropie ainsi que la spécialiste en philanthropie d’INCA à :

  • Faire la promotion des services d’INCA auprès de la communauté aveugle, des donateurs et du grand public en français et en anglais.
  • Obtenir du financement pour permettre d’offrir nos services gratuitement à notre clientèle qui vit en majorité en situation de pauvreté
  • Sensibiliser la population aux obstacles rencontrés par les personnes aveugles ou ayant une vision partielle (isolement, pauvreté, employabilité, etc.)
  • Organiser des événements spéciaux.

Principales tâches

Vous pourrez être appelé à :

  • Rédiger des communiqués de presse et des textes pour INCA;
  • Contacter des donateurs, partenaires et/ou médias
  • Effectuer des demandes de commandites;
  • Développer du contenu pour les médias sociaux dans les 2 langues;
  • Bonifier ou mettre à jour les listes de contacts
  • Aider à l’organisation d’événements spéciaux (Ex. financement, reconnaissance, prévention et sensibilisation, relations publiques, etc.);
  • Effectuer toutes autres tâches connexes assignées par la consultante en communication et philanthropie, la spécialiste en philanthropie, la directrice générale ou la gestionnaire de projet.
  • Qualifications

Aptitudes recherchées

  • Bonne maitrise du français

· Excellente capacité rédactionnelle

  • Rigueur
  • Entregent
  • Attitude professionnelle, initiative et souplesse.
  • Connaissance de base de Facebook
  • Créativité
  • Aptitudes en anglais

Expérience et études

Étudiant postsecondaire en journalisme, relations publiques, marketing, philanthropie ou programme équivalent.

  • Expérience en rédaction
  • Expérience de travail temps partiel ou contractuel

Le candidat doit avoir étudié au printemps 2018 et être inscrit pour étudier en automne 2018. L’âge requis est de moins de 30 ans.

III. Milieu de travail

  • Horaire de 35 heures par semaine du lundi au vendredi, 15$/heure.

Date limite d’envoi des candidatures: 31 mai 2018

Localisation: Montréal, QC, Canada

Titre de l’emploi: Agent(e) Communication et philanthropie Emplois été

Nombre d’heures: 35h / semaine

Salaire 15$/h$

Voir ou postuler à cet emploi

10. Nos yeux décortiqués grâce à l’intelligence artificielle

Article d’Anne Caroline Desplanques publié dans Le Journal de Montréal le 4 mai 2018

Des scientifiques montréalais travaillent à la création d’un outil qui permettra d’analyser avec précision la santé de l’œil sans la présence d’un médecin, grâce à l’intelligence artificielle. « L’intelligence artificielle n’a pas encore changé la médecine, mais elle a clairement le potentiel de le faire », prévient le Dr Santiago Constantino, chercheur au Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Diagnostiquer

L’intelligence artificielle est une technologie qui consiste à enseigner aux machines à apprendre et à prendre des décisions.

En ophtalmologie, l’outil que développe le Dr Constantino « pourrait permettre de faire des analyses de l’œil à distance, en région ou en clinique d’optométrie, même quand un médecin n’est pas disponible », explique-t-il.

En collaboration avec Farida Cheriet, de Polytechnique Montréal, et de Marie-Carole Boucher, de l’Université de Montréal, le scientifique constitue une base de données pancanadienne qui regroupera des millions d’images d’yeux.

Grâce à cette masse de données, les ordinateurs apprendront toutes les facettes de l’anatomie de l’œil, afin de trouver des caractéristiques biologiques de chaque maladie.

Les médecins pourront se servir des associations qu’effectuera cet outil pour poser des diagnostics plus précis et précoces, mais aussi pour choisir le traitement le plus adapté à chaque patient.

Lutter contre la cécité

L’outil que développe le Dr Constantino pourrait servir au dépistage de nombreuses maladies oculaires qui peuvent rendre aveugle, comme le glaucome.

Son équipe bénéficie du soutien de Diabète Action Canada, qui souhaite créer un programme national d’ophtalmologie à distance, afin de lutter contre la rétinopathie diabétique, une grave complication du diabète qui peut rendre aveugle.

La rétinopathie diabétique en chiffres :

  • 90 % des diabétiques de type 1 sont touchés au bout de 10 ans
  • 33 % des diabétiques de type 2 sont touchés au bout de 20 ans
  • 1/3 de ces malades développent une forme qui peut mener à la cécité

Sauver des vies

Loin d’être de la science-fiction, l’intelligence artificielle est déjà à l’œuvre en médecine. En 2016, elle a permis de sauver une patiente japonaise atteinte d’une forme rare de leucémie.

Incapables de poser un diagnostic, les médecins japonais ont fait appel à l’aide du Dr Watson, un superlogiciel mis au point par IBM.

Source : http://www.journaldequebec.com/2018/05/04/nos-yeux-decortiques

11. «Être non-​​voyant n’est pas la fin du monde»

Article publié le 11 avril 2018 sur lessentiel.lu

Luxembourg – Sascha Lang est non-voyant depuis son enfance. Le Luxembourgeois s’est livré à «L’essentiel» et explique comment il gère son quotidien, notamment dans les gares.

«Je ne crois que ce que je vois». Cette phrase semble totalement anodine. Sauf lorsqu’elle est prononcée par un homme aux lunettes teintées, portant une canne et tentant de trouver son chemin à la gare d’Oberkorn. À défaut d’avoir ses facultés visuelles, Sasha Lang, non-voyant, ne manque assurément pas d’humour. «­­Être non-voyant n’est pas la fin du monde. C’est tout simplement un handicap auquel il faut s’adapter», dit le Luxembourgeois.

Comme à la gare, où il se sert du dispositif d’auto-guidage au sol pour les déficients visuels. Selon les chiffres communiqués par la CFL, sur les 66 gares/arrêts du Grand-Duché, 27 en sont actuellement équipé(e)s. Beaucoup le connaissent, mais comment fonctionne-t-il exactement? En principe, il existe deux types différents, comme l’explique Sasha Lang. Des plaques rainurées sont dotées de bandes de guidage et indiquent une direction, permettant au déficient visuel de suivre son cheminement grâce à sa canne. Elles indiquent, par exemple, la direction pour la sortie ou les ascenseurs. Les plaques cloutées servent à indiquer un changement.

Sascha Lang se dit globalement satisfait du nouveau système de guidage à Oberkorn. Une annonce est faite avant l’arrivée d’un train en gare, avec le numéro de la voie. «Ce n’est pas toujours le cas dans la capitale, ce qui complique quelquefois la tâche», avoue ce père de deux enfants qui, grâce à la présence de son chien-guide Molly, n’a plus que rarement recours à sa canne.

Un handicap longtemps caché

Pour Sascha Lang, les choses étaient particulièrement difficiles au début de son handicap. À l’âge de trois ans, il a perdu la vue d’un œil à la suite d’une opération qui a échoué. L’état de son autre œil n’a cessé de se dégrader, jusqu’à ce qu’il devienne totalement aveugle à 14 ans. «J’ai tout de même fait ma scolarité dans une école normale et je n’ai appris le braille que sur le tard. J’ai toujours voulu cacher mon handicap», raconte le père de famille, aujourd’hui à la tête de deux agences de création artistique au Luxembourg et en Allemagne. Ce n’est qu’à l’âge de 25 ans qu’il a décidé d’accepter son destin en s’engageant à aider les autres.

Au Luxembourg, l’aide en matière d’accessibilité est dispensée par l’Association pour le développement et la propagation d’aides techniques pour handicapé(e)s (Adapth). Cette structure travaille en étroite collaboration avec les CFL pour la construction et la modernisation des infrastructures. «Depuis 2004, les CFL nous consultent systématiquement pour tous les plans. Nous les analysons et émettons des suggestions», souligne le directeur de l’Adapth, Fabiano Munisso. En principe, elles sont prises en compte, comme le confirment les deux parties. Dans le cadre du principe «Design for all», toutes les gares et tous les arrêts du Grand-Duché devraient être rendu(e)s accessibles aux personnes handicapées d’ici dix ans.

Pour Sasha Lang, ce serait un pas dans la bonne direction. Et il est grand temps. «Les pays scandinaves, mais aussi les États-Unis et l’Autriche, ont démarré bien plus tôt et sont beaucoup plus avancés que nous», constate l’homme de 43 ans. Pour rester dans le langage plein de malice de Sasha Lang, on peut néanmoins affirmer que «des améliorations sont en vue».

Source : http://www.lessentiel.lu/fr/luxembourg/story/tre-non-voyant-n-est-pas-la-fin-du-monde-19167936

12. Google développe une application pour aider les malvoyants à s’orienter

Publié le 9 mai 2018 par Samuël Tubez  

Google travaille au développement d’une application Android pour aider les personnes aveugles et malvoyantes à visualiser ce qui les entoure.

L’application, baptisée Lookout, est conçue pour fonctionner avec les téléphones maison de la firme, à savoir les Google Pixel. L’appareil doit idéalement être porté autour du cou à l’aide d’un cordon ou dans la poche avant d’une chemise avec la caméra de l’appareil photo pointant vers l’extérieur. Le système peut alors reconnaître du texte, des panneaux de signalisation, des personnes et objets afin de notifier à l’utilisateur leur emplacement à l’aide d’indications auditives telles que “ciseaux à 12h”.

Selon Google, il y a plus de 253 millions de personnes aveugles ou malvoyantes dans le monde et Lookout devrait aider une partie d’entre elles à mieux cerner ce qui les entoure en les rendant un peu plus indépendantes.

L’application fonctionnera en étant hors connexion et supportera quatre modes différents pour livrer des informations pertinentes, selon ce que l’utilisateur est en train de faire : “Home”, “Work & Play”, “Scan” et “Experimental”. Le premier procure une aide dans les tâches ménagères, le second donne des indications quand l’on approche d’un ascenseur ou d’escaliers lorsque l’on est au bureau, le troisième peut par exemple scanner un texte pour le lire à haute voix. Quant au dernier mode, il contient des fonctionnalités encore en développement.

Lookout ressemble quelque peu à l’application de Microsoft “Seeing AI” elle aussi destinée aux aveugles, mais semble plus utile grâce à ses modes qui mettent en évidence uniquement les objets importants pour réaliser une tâche spécifique.

L’application Lookout de Google sera disponible un peu plus tard dans l’année sur Android.

Source : http://geeko.lesoir.be/2018/05/09/google-developpe-une-application-pour-aider-les-malvoyants-a-sorienter/

13. Microsoft investit 25 millions de dollars pour mettre l’intelligence artificielle au service des handicapés

Article de Julien Bergounhoux publié le 8 mai 2018

Microsoft poursuit ses efforts en matière d’accessibilité en investissant 25 millions de dollars sur 5 ans pour aider développeurs, entreprises et chercheurs à mettre au point des produits et solutions d’intelligence artificielle à destination des personnes en situation de handicap.

Microsoft a annoncé le 7 mai « AI for Accessibility », un programme d’investissement de 25 millions de dollars sur 5 ans afin d’utiliser les avancées en matière d’intelligence artificielle pour aider le milliard de personnes dans le monde qui se trouvent en situation de handicap. L’OMS estime que seule une personne handicapée sur dix dispose d’un outil pour l’aider dans sa vie de tous les jours. L’annonce a eu lieu à la conférence Microsoft Build 2018, qui se tient à Seattle.

 

« Même si vous n’avez pas de handicap aujourd’hui, vous avez de bonnes chances d’en avoir un tôt ou tard, qu’il soit temporaire ou définitif. C’est une conséquence naturelle du vieillissement, et ça fait partie de ce qui fait de nous des êtres humains », a commenté Jenny Lay-Flurrie, Chief Accessibility Officer de Microsoft et elle-même atteinte de surdité, lors d’une table-ronde à laquelle était conviée L’Usine Digitale.

Un redoublement d’efforts pour l’accessibilité depuis 2015

Le programme s’adresse aux développeurs, ONGs, chercheurs et autres inventeurs et se concentre sur trois domaines spécifiques : le marché du travail, les connexions humains et la vie moderne. Microsoft s’engage à mettre à disposition sa technologie, ses experts en intelligence artificielle, mais aussi des subventions pour « accélérer le développement de solutions d’accessibilité intelligentes » basées sur les Azure Cognitive Services. À noter cependant que Microsoft n’a pas souhaité répondre à nos questions sur le montant exact des 25 millions qui sera alloué sous forme de subvention, par opposition à une estimation de la valeur de services et conseils offerts gratuitement.

 

On peut citer parmi les précurseurs du programme l’application Seeing AI pour les non-voyants ou Helpicto, une application française développée pour aider les parents à mieux communiquer avec leurs enfants autistes. « Nous n’avons pas de limites sur les demandes de subventions que nous recherchons. Cela peut être n’importe qui, n’importe où dans le monde. Et nous cherchons des cas d’usage sur tout le spectre du handicap : mobilité, parole, cognition, santé mentale… », indique Jenny Lay-Flurrie. Et de préciser que beaucoup de maladies impactent plus d’un domaine, comme la sclérose en plaques.

 

Microsoft travaille sur l’accessibilité de ses produits depuis une vingtaine d’années mais a pris la décision il y a deux ans et demi de s’y réinvestir plus en profondeur et d’y consacrer une partie de sa R&D. Un groupe à l’intérieur de l’entreprise se réunit tous les mois pour discuter des derniers développements, et il fait un rapport au top management tous les trimestres. Un renouveau qu’il est difficile de ne pas attribuer en partie à Satya Nadella, CEO de Microsoft depuis 2014 et dont le fils ainé est lui-même en situation de handicap.

 

Une meilleure accessibilité créée de meilleurs produits pour tous

L’un des points mis en avant par Jenny Lay-Flurrie est le fait que la prise en compte des besoins des personnes handicapées tend à créer de meilleurs produits qui bénéficient aussi aux personnes valides. « Les livres audio ont été créés pour les aveugles, mais aujourd’hui énormément de gens utilisent Audible, » avance la directrice.

L’application Seeing AI a aussi permis d’améliorer les algorithmes de reconnaissance d’image de Microsoft au-delà du simple cas d’usage de la non-voyance. Autre exemple : Learning Tools, créé pour aider les gens souffrant de dyslexie. Il a trouvé un nouveau public auprès des avocats et autres professions qui ont à lire des documents très denses. L’outil rend la lecture beaucoup plus simple pour ce type de documents en colorant et segmentant les mots ou en élargissant les espaces.

 

A l’avenir l’intelligence artificielle pourrait aider à convertir le langage des signes en texte, sans parler du potentiel des commandes vocales. La réalité virtuelle et la réalité augmentée pourraient aussi faire la différence. « La cartographie des espaces pourrait par exemple aider les aveugles à mieux s’orienter, détaille Jenny Lay-Flurrie. Pour la santé mentale on pourrait avoir un ‘ami virtuel’ qui détecterait par exemple un pouls élevé et proposerait de passer dans un environnement rassurant ou de minimiser les éléments angoissant pour se calmer. Et pour les sourds, la perspective de pouvoir avoir des sous-titres en temps réel présente un très fort potentiel. »

Source : https://www.usine-digitale.fr/article/microsoft-investit-25-millions-de-dollars-pour-mettre-l-intelligence-artificielle-au-service-des-handicapes.N690649