Accessibilité
Bâtir ensemble un quotidien accessible!

La STM avance vers l’arrière

MONTRÉAL, le 15 févr. 2018 /CNW/ – Le Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal métropolitain (RAAMM) juge inacceptable le remplacement actuellement en cours, par la STM, des claviers bancaires intégrés à ses distributrices automatiques de titres et à ses bornes de rechargement et lui demande d’y mettre fin, immédiatement. Cette décision pénalise indûment les voyageurs aveugles et malvoyants qui, après de chaudes luttes qui ont duré au moins quatre ans, profitaient d’une fonctionnalité qui leur permettait d’acheter leurs titres via ces appareils, comme tout le monde.

La STM justifie cette décision en invoquant des pressions qui seraient exercées par ses fournisseurs externes qui exigeraient qu’elles remplacent ces claviers. Or, le modèle de remplacement n’incorporerait plus la rétroaction sonore dont les personnes aveugles et malvoyantes ont besoin pour finaliser l’achat de titres.

Qui donc définit les besoins de la STM? La Société de transport ou ses fournisseurs? Leur a-t-elle transmis ses exigences en matière de fonctionnement des claviers bancaires (y compris la nécessité d’une rétroaction sonore)? Sinon, pourquoi? Si oui, pourquoi accepte-t-elle d’installer des équipements inutilisables par une partie des voyageurs?

Pourtant, la STM se dotait, en 2011, d’une politique en accessibilité universelle qui, ultimement, vise à ce que l’ensemble des voyageurs profite des services offerts par la Société de transport. En retirant la fonctionnalité sonore de ses équipements liés à la vente de ses titres de transport, la STM commet une entorse des plus significatives à cette politique. Les personnes aveugles et malvoyantes devront, comme c’était le cas avant 2012, se rabattre sur les points de vente externes (pharmacies, dépanneurs, etc.) ou sur les services des changeurs (lorsqu’ils sont présents dans leurs loges) pour se procurer leurs titres de transport.

La STM doit impérativement éviter le tort causé. Elle doit cesser d’installer des équipements inadéquats jusqu’à ce qu’elle ait trouvé un fournisseur qui réponde à ses besoins.

– 30 –

Renseignements : Yvon Provencher, agent de développement et de communications
Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal métropolitain (RAAMM)
Tel : 514-277-4401, poste 113
Courriel : yprovencher@raamm.org

Source : https://www.newswire.ca/fr/news-releases/la-stm-avance-vers-larriere-674150853.html